Le blanchiment d’argent

« Vous avez sûrement déjà jeté un caillou dans une mare. Les éclaboussures produites permettent de voir distinctement l’endroit où il a percuté la surface. Ensuite, il se met à couler, et l’eau se creuse de rides circulaires. Pendant un moment, il est encore possible de
dire à quel endroit le projectile a sombré. Mais au fur et à mesure que celui-ci s’enfonce, lescercles vont s’estompant. Et quand notre caillou atterrit au fond de la mare, toute trace de son passage a depuis longtemps disparu de la surface. Lui-même risque fort d’être impossible à retrouver. C’est exactement la même chose avec l’argent blanchi. » Jeffrey Robinson, « Les blanchisseurs »
 
C’est pour éviter cela qu’il semblerait que les institutions dont la brigade financière, la préfecture, la justice et d’autres aient décidé de suivre de très près le système Berrios / De Sousa depuis longtemps et de les placer dans leur collimateur. Heureusement des éléments, des témoignages et des indications ont émergé, permettant à chacun d’avancer sur le chemin de la vérité.
 
De nouvelles révélations « au bords de marne » et … dans un pays étranger dans quelques jours.
Publicités

2 réflexions au sujet de « Le blanchiment d’argent »

  1. Aujourd’hui la campagne municipale prend un tournant des plus désagréables.
    Sylvain Berrios, le candidat qui manifestement dérange le système, est victime d’une violente campagne de calomnies, mensonges et diffamations, recevant même des lettres anonymes de menace sur lui et sa famille à son domicile.
    Des employés communaux sont jetés en pâture à la calomnie sans que leur soit donné une chance de se défendre. Ce sont ces personnes, à l’origine d’une telle campagne de destruction, qui prétendent vouloir diriger la ville ?
    Il est alors nécessaire de tirer au clair l’ensemble des accusations portées.
    Concernant le fait que Sylvain Berrios serait dans le collimateur de la justice et de la police. Contrairement à d’autres élus, il n’a jamais été entendu par la police ou fait l’objet d’enquête pour des affaires liées à la vie municipale, ni pour des affaires personnelles. En revanche, des plaintes sont désormais déposées concernant ces attaques diffamatoires, à la fois contre leurs auteurs et contre ceux qui les relaient. Le procureur de la République en a également été saisi.
    Concernant les marchés publics, c’est un tissu de mensonges et d’amalgames. on peut se demander pourquoi faire de tels mélanges qui auraient pu être évités en regardant simplement ces sociétés sur Internet ?
    – Concernant Mr Antonio de Sousa : Il est à la tête de la société France Pierre (source Societe.com), une société qui n’a jamais travaillé ni pour, ni sur la ville de Saint-Maur.
    – Concernant les Sociétés Valentin et La Limousine, elles ne sont pas liées à Monsieur de Sousa (source Societe.com) mais liées au groupe Vinci. Ces sociétés travaillent pour la ville depuis de longues années, notamment durant la précédente mandature.
    – Concernant la société RAIF : elle était très active durant l’ancienne mandature et a vu ses marchés remis en cause en 2008 et depuis ce jour ne travaille qu’exceptionnellement pour la ville de Saint-Maur. La société SCREG, contrairement à ce qui est annoncé, n’est pas une filiale de la RAIF.
    – Concernant l’implication de Sylvain Berrios dans le cadre des marchés publics, il est bon de rappeler qu’il n’est même pas membre de la commission d’appel d’offre et que les deux présidents qui s’y sont succédés n’ont jamais fait partie de ses soutiens et soutiennent aujourd’hui un autre candidat.
    – Concernant Jasmine Camara : Elle n’a jamais été mandataire financière de Sylvain Berrios, mais c’est sa mère Farida Camara, ancienne cadre de banque puis commerçante pendant 16 ans à La Varenne qui a la charge des comptes de campagne de Sylvain Berrios. C’est donc pourquoi les chèques devaient être libellés à l’ordre de Farida Camara ou F Camara. Ces comptes ont été approuvés par la commission nationale des comptes de campagne et un reçu fiscal a donc pu être délivré à chaque donateur. Jasmine Camara et sa mère n’ont aucun lien avec le Portugal, beau pays où elles ne sont malheureusement jamais allées. Cela répond également aux délires sur des chèques libellés « Faro Camara » qui signifierait « Commune de Faro » au portugal, je laisse chacun imaginer comment il encaisserait aujourd’hui un chèque libellé « ville de Saint-Maur ».
    – Concernant la BCP : Ce n’est pas une banque Portugaise mais une filiale de la Caisse d’Epargne qui n’est présente qu’en France.

    Sur le second volet diffamatoire publié hier soir :

    – La facture présentée n’a pas de date ni d’intitulé, et pour cause, la RAIF ne travaille plus avec la ville de Saint-Maur depuis plusieurs années.
    – Concernant la société Bouygues et la ZAC des FACS : Sylvain Berrios, qui avait été élu par le conseil municipal pour mener les négociations concernant le choix du futur aménageur a démissionné de cette fonction en janvier 2013, avant-même le lancement de l’appel d’offre et donc de la réception des candidatures. C’est aujourd’hui un autre élu, qui soutient un autre candidat, qui est en charge de ces négociations.
    – Concernant la société BIR : Cette société n’a jamais eu un seul marché sur la ville de Saint-Maur et a même obtenu gain de cause par un jugement du Conseil d’Etat suite à son éviction systématique des marchés de la ville. Elle n’a donc jamais travaillé pour la ville et aujourd’hui, les travaux réalisés Quai Winston, sont des travaux réalisés pour le compte de GDF. La BIR n’a jamais fait de sous-traitance pour la société RAIF (société qui n’a plus de marchés pour la ville, comme évoqué plus haut).
    – Concernant la société MONTOIT : elle réalise de nombreuses maisons individuelles sur Saint-Maur et les environs depuis des années. Chacun est encore libre, heureusement, de choisir la société qu’il souhaite pour réaliser sa maison. cette société a réalisé un immeuble durant la précédente mandature et a obtenu 1 permis durant cette mandature sur un terrain qui était squatté par des ROMS.
    – Concernant les affirmations sur le financement des campagnes électorales par les entreprises : la loi encadre le financement des campagnes tout comme celui des associations, empêchant ainsi les entreprises de participer au financement. Sylvain Berrios ne reçoit donc aucun financement de la part d’entreprises, contrairement à ce qui a pu se passer par le passé lorsque certaines des entreprises citées ont financé des campagnes politiques sur la ville alors qu’elles avaient de gros marchés.
    Voilà pour les réponses factuelles aux accusations lancées contre Sylvain Berrios et ses soutiens. Dérange-t-il à ce point le système et certains candidats pour qu’ils en soient tombés si bas ?
    Pour ma part, les accusations grossières et sans fondement formulées ici me confortent dans le choix de soutenir Sylvain Berrios aux prochaines élections municipales. En effet, si on doit le salir ainsi avec de fausses accusations et que cela va jusqu’aux menaces vis à vis de sa famille, c’est qu’il n’y a pas, contrairement à la rumeur que certains veulent manifestement lancer, d’éléments contre lui.
    Il a été, dès 1996, le premier à condamner les dérives de gestion de la ville, qui avait d’ailleurs pour cela été condamnée par la suite. Encore il y a un an il a dénoncé la dérive des finances de la ville, et les emprunts toxiques signés par les uns et les autres, et auxquels il n’a jamais participé. Il a également déposé auprès du procureur des documents litigieux découverts dans le cadre du marché de communication de la ville qui font aujourd’hui l’objet d’une enquête ouverte pour présomption de favoritisme, de détournement de fonds publics, de prises illégales d’intérêt et de faux et usage de faux. Il n’a jamais eu de membre de sa famille salarié de la ville ou bénéficiant d’un logement social que ce soit SIEM ou OPHLM, ou de subvention publique. Il n’appartient à aucun clan, ni à ceux qui veulent rétablir un ancien système, ni à ceux qui souhaitent faire perdurer l’actuel. C’est certainement en cela qu’il dérange.
    Aujourd’hui le temps devrait être à la préparation de l’avenir de Saint-Maur, d’un programme que chacun sera libre de présenter et que les Saint-Mauriens jugeront lors des prochaines élections de mars prochain.

    • Décidemment Mr Le Helloco, vous êtes en panne d’imagination à poster 10 fois par jour un copier coller de votre argumentaire de porte parole officiel de candidat. Je vais finir par vous déclarer indésirable si vous persistez à toujours mettre le même texte… qui ne changera rien aux faits et aux révélations. VOus devriez d’ailleurs faire attention à ce que vous écrivez car des éléments pourraient encore venir dans les prochains jours contredire vos »arguments » sur mes « délires » comme vous le dites… VOus savez comme des factures par exemple…

      Je suppose également que toutes les sociétés de Romeo de Amorim ne sont que pure coincidence et qu’il ne blanchit pas d’argent ? BCP = banque du Portugal impliquée dans les affaires de Sousa comme évoqué par Médiapart et BCP de Amorim ? Ou son chiffre d’affaire extraordinaire avec ses 20 agences immobilières… de 1400€??? VOus qui êtes un chef d’entreprise avisé, les chiffres devraient vous parler.

      Pour votre information je vais dévoiler également la suite de « F Camara » comme vous le dites… plus quelques indications intéressantes sur d’autres sources de financement de Berrios et de tout son système font je dois penser que vous faites partie ? Heureusement, je ne suis pas le seul et j’ai foi en nos institutions qui elles, à la différence de Berrios, font leur travail correctement.

      Au fait votre plainte avance ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s