Puisqu’ils ne veulent pas parler, écoutons-les!

Vidéo

Alors que le député Berrios et son porte parole officiel Le Helloco tentent d’expliquer que nous mentons, les gens parlent et témoignent sur la manière dont celui-ci finance de façon illicite son système opaque.
Un petit extrait vaut mieux que de grands discours du député corrompu.

Nous attendons maintenant les explications de l’équipe Berrios et du député.

COMMENT LE DÉPUTÉ BERRIOS FABRIQUE DE FAUSSES FACTURES

Depuis plusieurs semaines, nous alertons les Saint-Mauriens sur les dérives du député Berrios qui est au coeur d’un système de financement occulte, de détournement de fonds publics et de fausses factures.

Alors que nous publions régulièrement de nombreux document, Berrios, par la voix de son porte parole officiel Le Helloco, tente de nier les faits qui lui sont reprochés mais sans être capable de répondre à une seule de nos affirmations ni d’expliquer le moindre document publié.

Puisque l’enquête de la brigade financière semble avancer assez vite, nous sommes en mesure de dévoiler aujourd’hui 2 nouveaux documents qui éclairent de façon concrète comment Berrios récupère de l’argent public en faisant établir de fausses factures par les services techniques de la mairie de Saint Maur, toujours via son complice Alain Biaussat.

Souvenez-vous: nous avions publié il y a quelques temps une facture de la société RAIF, que nous présentions comme fausse, concernant des travaux effectués pour un montant de 82000 €.

Image

Cette facture de RAIF présentait des montants de travaux trop élevés par rapport à la réalité de ceux-ci, ce qui avait déjà alerté à l’époque la brigade financière. En effet, les montants présentés dans la facture ne correspondaient pas aux travaux réalisés, notamment les prestations d’enrobement.

Cette facture, d’un montant de 82111,37€, était alors estimée par les institutions à environ 50000€de prestations réelles. Ce qui laissait déjà à Berrios grâce à la complicité de l’entrepreneur un delta de 32000€à se mettre dans la poche.

Au moment de la publication de cette facture, Jean François le Helloco s’empressait alors de dénoncer ce document « raturé de noir » et qui « n’était pas une facture ». Ce que lui et Berrios ont encore caché, c’est que ce document ne vient pas tout seul…

En effet, il faut rajouter à cette première facture deux autres, appelées  » bons de commandes » et qui sont soi-disant relatives aux mêmes travaux. Or, ces 2 autres factures ne correspondent à aucune prestation réelle, puisque celles-ci ont toutes été déjà « facturées » dans le premier document RAIF de 820000€.

Ces deux fausses factures sont respectivement d’un montant de 10 147,15€ et de 11 562,47€.

Image

 

Image

Au final Berrios a donc fait faire des travaux pour un montant réel de 50 000€ et a fait facturer à la ville plus de 103 000€ (82 000 + 11 000 + 10 000€).

Un simple calcul permet donc de dire que Berrios a détourné 53 000€ sur cette seule opération (103 000€ facturés moins le coût réel des travaux de 50 000€ = 53 000).

 Nous supposons que Jean François le Helloco et Sylvain Berrios auront des arguments solides permettant d’expliquer cette fausse facturation. Nous attendons comme beaucoup de Saint-Mauriens leurs explications. Le cas échéant, n’hésitez pas à les leur demander.

Nous demandons également aux élus de l’équipe de Berrios de bien vouloir se déclarer publiquement sur la probité de leur candidat.

Plus personne ne pourra dire qu’il ne savait pas.